Ibn al-Jawzi explique Hadith ad-Dahak (dont le sens apparent serait que Dieu aurait ri)

Page de titre de Daf’ Choubah at-TachbihLa page 41 de Daf

Dans son livre Daf’ Choubah at-Tachbih contre les gens qui prétendent être Hanbalites mais qui ont des croyances déviés, Ibn al-Jawzi a dit, page 41:

« Sachez que le mot « Dahak » (littéralement, « rire » ) dispose d’un certain nombre de significations qui sont liées à la « clarification » et au fait de « montrer ». Quand quelqu’un révèle quelque chose qui était caché, on dit de lui: « Dahaka » [littéralement, cela signifierait « rire », ]. On dit, par exemple : « la Terre dahakat » lorsque de la végétation se montre en elle, et qu’elle donne des fleurs . C’est la même chose quand il est dit: « Le ciel a pleuré « . Le poète a dit:  » Chaque jour de la Terre avec des rires Une nouvelle marguerite » (c’est-à-dire que la Terre REVELE une nouvelle fleur tous les jours, à partir des « pleurs » du ciel).

Le rire qui saisit les gens est simplement une référence au fait que lorsque quelqu’un rit, les dents, qui sont cacheés par la bouche, sont révélées, montrées.. Mais cela est impossible à l’égard de Dieu, glorifié et Exalté soit-Il. Par conséquent, il est obligatoire de considérer ce hadith comme signifiant: «Dieu manifeste Sa générosité et Sa bonté». »

A la fin de son explication sur ce point, à la page suivante (p.42), voilà comment il commente l’état de ceux qui sont allés même plus loin et ont attribué une molaire à Dieu:

La page 42 de Daf’

« Nous sommes très étonnés [cad lui]. Il a confirmé un attribut à Dieu sur la base d’un hadith qui n’a qu’un seul rapporteur (hadith ahad) et dont les mots ne sont même pas corrects! Il a confirmé une molaire au sujet de Dieu! Celui-là, il n’a rien à voir avec l’Islam! »

Points à retenir de cette citation:

  • L’imam Ibn al-Jawzi est mort en 597 de l’Hégire soit il y a plus de 800 ans!
  • Il a écrit ce livre spécialement contre le gens qui se prétendent hanbalites mais qui comprennent mal les textes. Notez que son livre est en arabe et est fait pour être lu par un public arabe.
  • A la fin du livre il déclare les gens qu’ils dénoncent dans son livre comme n ‘étant pas des musulmans [disponible dans ce site]