Ibn Kathir interprète l’expression « bi ayounina » et dit « Notre Protection »

Page de titre de Tafsir Ibn Kathir volume 4Page 264 du volume 4 Ibn Kathir

Dans son Tafsir, Ibn Kathir , lorsqu’il arrive au verset 14 de la Sourate 54 (al-Qamar), volume 4 de son livre, p.273, il dit:

«  »Tajri bi a’younina jazaa’an li man koufira » c‘est-à-dire par Notre ordre et sous Notre protection et observation, en récompense pour Nouh »

Points à retenir de cette citation:

  • Ibn Kathir est mort en 774 de l’Hégire, soit il y a plus de 600 ans. Lorsqu’il était jeune il a eu Ibn Taymiyya comme enseignant (Ibn Taymiyya est mort en 728 ) et il a écrit son Tafsir plus tard dans sa vie.
  • Ici, il explique « bi ayounina » par « protection ». Ibn Kathir parle arabe. Il écrit pour des Arabes. Il leur dit que le sens du verset c’est que Allah a protégé l’arche de Nouh et effectivement l’arche de Nouh est la seule chose qui a été préservée lors du déluge. De plus notez bien le verset qui suit: mot à mot c’est: « en récompense pour celui qui a été rejeté [par son peuple] [cad Prophète Nouh].
  • Interpréter ce n’est pas RENIER le Qour’an, c’est COMPRENDRE le Qour’an dans son contexte.
  • Il y a d’autres interprétations de sa part dans ce site.