Imam al-Qourtoubi interprète hadith al-Jariyah

Titre at-Tadhkar Qourtoubipage 22 tadhkar qourtoubiPage 23 tadhkar qourtoubi

L’imam al-Qourtoubi a dit dans son livre at-Tadh-kar fi Afdal al-Adhkar , pages 22 et 23:

« Parce que tout ce qui est dans les cieux et sur terre et ce qui est entre eux est une création de Allah ta’aala et Lui appartient, et si il en est ainsi , il est donc impossible que Allah soit dans les cieux ou sur terre, car s’Il était dans quelque chose Il serait circonscrit ou limité, et s’Il était ainsi, Il aurait été créé. Ceci est la voie des gens de la vérité .

Et [on suit ] la même règle pour Sa parole « A amintoum man fis-samaa’ » et sa parole sallallahou alayhi wa sallam [c’est-à-dire la parole du Prophète] à la femme esclave : »Aynallaah » et elle a répondu « fis-samaa’  » et il ne l’a pas contredit, et ce qui est de cet ordre, ce n’est pas selon le sens apparent mais c’est interprété avec des interprétations correctes, qui sont très nombreuses dans les livres des gens de science »

Points à retenir de cette citation:

  • L’imam al-Qourtoubi est mort en 671 de l’Hégire soit il y a plus de 700 ans. Il est très connu pour son Tafsir, éxégèse du Qour’an.
  • Ici il dit clairement que comme il y a un verset qui signifie que tout ce qui est dans les cieux et sur la terre appartient à Dieu, et que ce sont des créations, alors Dieu n’est ni dans le ciel ni sur terre car sinon Il serait limité, et il dit que les textes qui donneraient l’impression du contraire ne sont pas à prendre selon leur sens apparent et ont déjà été expliqués avec des interprétations correctes et nombreuses.

Imam al-Qourtoubi interprète le verset de l’Istiwa

Titre Tafsir Qourtoubi vol 1Page 254 vol 1 qourtoubiPage 255 vol 1 qourtoubi

L’imam al-Qourtoubi a dit dans son Tafsir, lors du premier verset de l’istawa dans le Qour’an, volume 1 pages 254, sourate al-Baqarah verset :

« Ce verset fait partie des versets problématiques et les gens sont, au sujet de ce verset et de ceux qui sont du même type, en trois groupes. Certains ont dit : « nous les lisons, et nous y croyons sans en faire l’éxégèse« , et ce qu’ont choisi la plupart des imams, et il en est tel qu’il a été rapporté de [l’imam] Malik, que Allah lui fasse miséricorde, qu’un homme l’avait interrogé au sujet du verset « ar-Rahman ‘ala l-archi stawa et qu’il a dit « L’istawa n’est pas inconnu, et le comment n’est pas concevable, et la croyance en cela est obligatoire et questionner à ce sujet est une [mauvaise] innovation et je vois que tu es quelqu’un de mauvais! Et il l’a fait sortir. Certains autres ont dit : « nous les lisons et nous les expliquons selon ce qui est apparent dans la langue ». Et ceci est la parole des anthropomorphistes (mouchabbihah). Et d’autres ont dit :« Nous les lisons et nous les interprétons et nous interdisons le fait de les prendre selon le sens apparent. [puis il cite différentes interprétations jusqu’à la page 255 que vous pouvez consulter en cliquant dessus] »

Points à retenir de cette citation:

  • L’imam al-Qourtoubi est mort en 671 de l’Hégire soit il y a plus de 700 ans. Il est très connu pour son Tafsir, éxégèse du Qour’an.
  • Ici il dit clairement que ceux qui prennent les versets selon leur sens apparent sont des anthropomorphistes, et il propose plusieurs interprétations de ce verset.