Imam an-Nawawi interprète « hadith an-Nouzoul » (le hadith dont le sens apparent serait que Dieu descend)

Titre Char Sahih Mouslim volume 6La page 269 volume 6 de Charh Sahih Mouslim

Imam an-Nawawi a écrit un commentaire du recueil de hadith de l’Imam Mouslim. Lorsqu’il en vient au chapitre de la prière, et qu’il doit expliquer le hadith dont le sens apparent est que Dieu descendrait au troisième tiers de la nuit, et qui commence par « Yanzilou Rabbouna ila s-samaa’i d-dounya », il dit:

Ce hadith fait partie des hadiths qui traitent des attributs de Dieu. Il y a, au sujet de ces hadith, deux voies principales (madhhab) au sujet de la croyance, que nous avons déjà clarifiées dans le livre au sujet de la Foi [cad le chapitre de la Foi dans le recueil de hadith de Mouslim], et le résumé en est: l’un de ces madhhabs est: le madh-hab de la plupart des Salaf, et de quelques-uns des moutakallimoun [c’est-à-dire des théologiens, qui sont venus après le salaf], qui consiste à croire en ces textes comme étant véridiques, en fonction de ce qui convient à Dieu, et que leur sens apparent (dhahiriha) que nous connaissons n’est pas le sens visé, et évitant de parler de son interprétation, avec la conviction que Dieu est exempt des attributs des créations, et entièrement exempt du mouvement, du déplacement, et du reste des autres états de la création.

La seconde voie est le madh-hab de la plupart des moutakallimoun et d’une partie du Salaf, et qui est rapportée de Malik, et d’al-Awza’i: cela consiste à interpréter les textes en fonction de ce qui est digne de ALLAH. Ils l’ont fait et ils ont interprété ce hadith avec deux explications: l’une d’entre elles est un ta’wil par Malik ibn Anas et d’autres, qui a dit: ce sont Sa Miséricorde (rahmah), Son Ordre (amr) et Ses anges qui descendent, comme on peut dire: « le sultan a fait ceci » alors que cela a été fait effectivement par des personnes sous son commandement [et non par lui personnellement] ». Le deuxième type d’explication est que ceci est au sens figuré, c’est-à-dire que le sens serait que ceux qui invoquent seront acceptés, et qu’il seront exaucés et recevront des « bonnes choses » (al-lotf).

Points à retenir de cette citation

  • L’imam an-Nawawi est mort en 676 de l’Hégire soit il y a plus de 700 ans. Il venait de Nawa qui est un village à environ 80km de Damas. Il n’ a donc pas écrit cela pour réfuter Ibn Taymiyya (qui devait avoir 15 ans lorsque an-Nawawi est mort puisqu’il est né en 661 de l’Hégire) ou les Wahhabites (apparus au douzième siècle de l’Hégire).
  • C’est lui qui a écrit « le Jardin des vertueux  » ( Riyad as-Saaliheen) et le recueil des 40 hadith si connus. C’est un grand savant qui ne s’est pas TROMPE sur les noms et les attributs de Dieu. Il a toujours été considéré comme un GRAND savant.
  • Il a résumé deux voies correctes pour aborder ce type de texte et elles ont toutes les deux en commun de ne pas prendre le sens apparent de ces textes.
  • Il rapporte des interprétations faites par des savants du Salaf. En gros, c’est pour dire que parfois le sujet d’un verbe n’est pas celui qui fait l’action, comme quand on dit en arabe « Banal-Amirou l-Madinata » cad, littéralement « Le prince a construit la ville » alors qu’il n’a pas mis lui-même les pierres les unes sur les autres. Mais on peut mettre « le prince » en tant que sujet de « construire » dans la phrase parce que c’est lui qui a ordonné que la ville soit construite. Eh bien ici c’est le même raisonnement, cad que « Rabbouna » est sujet de « Yanzilou » mais cela ne veut pas dire que c’est Dieu qui descend. C’est une façon de parler en arabe (et même en Français ça marche, comme si on dit « La mairie de Paris a construit deux écoles on sait bien que ce n’est pas Delanoë qui est parti les construire mais il l’a ordonné)…. Donc voilà une des interprétations possibles.

3 commentaires sur “Imam an-Nawawi interprète « hadith an-Nouzoul » (le hadith dont le sens apparent serait que Dieu descend)

  1. que ALLAH vous récompense,continuer dans ce sens. et si vous avez besoin d’un quelconque livre n’ésitez pas si je peux l’avoir.

  2. C’est important d’expliquer ce hadith aux gens car il y a ceux qui dévient en prenant le sens apparent du hadithou nnouzoul. Or, si on médite au sujet descréatures, on voit que certaines sont sur terre, d’autres sur mer, dans l’eau… Il y a des créatures (les canards) qui peuvent voler dans les airs, marcher sur terre, nager à la surface de l’eau et plongent pour aller chercher les poissons. Dieu les a spécifiés de ces caractéristiques. Il est Le Créateur des créatures et a spécifié les créatures pour vivre dans des endroits plutôt que d’autres. Que Dieu nous accorde de quitter cette terre en ayant pour croyance que Dieu existe sans endroit. Que fasse que l’endroit que nous habiterons éternellement soit le Paradis.

Bismillaah, dites-nous ce que vous en pensez!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s